Organisme

Engagements communautaires

Représentativité des enseignants

Dès sa création en 2014, la FRAP réclame davantage d’enseignants issus de l’immigration au sein des écoles du Conseil Scolaire Centre-Nord (CSCN). Après des années de discussion avec le CSCN, il en ressort un bilan plutôt positif.

Pétition pour réclamer plus d’enseignants immigrants dans les écoles du CSCN

Mise en place d’un comité ad hoc

Les communautés appellent le changement

La FRAP marque son désaccord et quitte le comité ad hoc

Sortie médiatique et relance du dossier des enseignants

La FRAP et le CSCN instaurent des dialogues à ce sujet.

Réseau en immigration francophone (RIFA)

Après la présentation d’un rapport sur l’immigration francophone dans l’Ouest et les territoires canadiens, la FRAP s’intéresse à la participation des immigrants aux processus de gouvernance. L’organisme demande que le Réseau en immigration francophone (RIFA) puisse développer une plus grande autonomie face à l’ACFA.

La FRAP souhaite donner suite au rapport présenté par les chercheurs. Lors d’un entretien accordé au journal Le Franco, le Président de la FRAP évoque l’inquiétude de l’organisme et des communautés quant à la gestion du dossier de l’immigration.

Le Président de la FRAP s’entretient avec ICI Radio-Canada au sujet du RIFA dont le mécanisme des gestion ne remplit pas les attentes des communautés. Il plaide pour que le RIFA ne soit plus un organe affilié à l’ACFA comme cela est le cas actuellement.